Browsing All Posts filed under »Textes«

Raymond Radiguet, «Le diable au corps», et moi…

septembre 12, 2011 par

1

Vous me connaissez… Je vais rarement vers les livres. C’est eux, plutôt, qui viennent à moi. Et par un effet presque miraculeux… Comme une opération du Saint-Esprit… Des anges infléchissant mon destin. Cet ouvrage-ci, Le diable au corps, aura longtemps figuré dans ma bibliothèque familiale. Et en bonne place. Dixième volume d’une collection lancée par […]

Début de mon intervention lors d’un colloque sur l’autofiction à l’ENS à Paris le 12 mars dernier…

mars 30, 2011 par

0

Expérience de l’écriture ou écriture de l’expérience   I. C’est curieux, je suis ici un peu par hasard, je ne vous connais pas et pourtant je vais me dévoiler, m’exposer, me révéler du moins en partie. Lorsque Isabelle Grell m’a proposé de participer à cette aventure, j’ai d’abord pensé que ce colloque, ce serait différentes […]

Moins qu’une pute !

mars 23, 2011 par

3

Moins qu’une pute de Régis Clinquart, n’est pas une livre, ce n’est pas un roman ou une nouvelle, c’est tout simplement une lettre de rupture. Et pas n’importe laquelle, celle que nous avons tous eu envie un jour d’écrire et d’envoyer, voire de publier. Comment dire à celle qu’on a aimée, désirée, baisée pendant des […]

«Nouvelles de l’exil» par Christian Liger

mars 22, 2011 par

2

J’ai semble-t-il une guerre de retard. Peut-être même suis-je né hors de mon siècle. Tant je me vois peu de commun avec mes étranges contemporains… Ainsi, à l’heure de l’explosion numérique, au temps presque de son triomphe, voilà que je m’éprends du livre-objet. Le livre-papier. Livre-bibelot… Voici que je découvre et chéris toute la sensualité […]

Pour vous servir, moi, auteur et humble lecteur.

février 27, 2011 par

5

Je vais vous la jouer franc jeu, je n’étais pas un dévoreur de livres. Quoiqu’on en pense. Et ça étonne beaucoup, généralement, lorsque je fais cet aveu. Moi qui voudrais pouvoir me dire écrivain… Certes, lire, écrire, tous deux sont liés. Mais l’un n’entraîne forcément l’autre. Le lecteur, aussi boulimique soit-il, ne se transforme toujours […]